Les apôtres de la flamme Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Au pied du mur

 
Répondre au sujet    Les apôtres de la flamme Index du Forum » Le premier contact » Rencontre fortuite Sujet précédent
Sujet suivant
Au pied du mur
Auteur Message
Prophète
Les habitants du Barrage

Hors ligne

Inscrit le: 18 Fév 2011
Messages: 129

Message Au pied du mur Répondre en citant
Prophète s'était penché pour cracher du haut du Barrage, lorsqu'il remarqua une jeune femme, au pied du mur.

"Qui va là?"

Il se redressa pour parler à Victor, qui devait être près des cages, entrain d'expliquer la marche à suivre aux deux derniers arrivants.

"Encore une déterrée. On descend!"

_________________
"Dieux a crée l'homme à son image, violent."

Lun 4 Avr - 17:54 (2011)
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Lun 4 Avr - 17:54 (2011)
Victor Collin
Les habitants du Barrage

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2011
Messages: 93

Message Au pied du mur Répondre en citant
_ Bon aller les mecs... Vous prenez le bâton prévu pour. Car bande de cons, vous avez pas d'armes. On a plus d'clébard alors ça va vous faciliter la tâche. Faudra buter les lapins. Les deux doivent...

Un bruit, la voix du Prophète, je me tourne et observe le vieux au chèche.

_ Une?! Encore une gonzesse? J'arrive!

J'tourne la tête vers les deux bleus.

_ Bon et bien démerdez vous mais quand j'reviens, j'veux voir les deux saloperies mortes? Vu?

J'me tourne à nouveau et j'avance vers Prophète. Je dégaine mon précieux hachoir, pose une main sur la rambarde et observe en bas.

_ Bon, j'y vais. Reste ici, on sait jamais si elle décide de nous attaquer, vu qu't'es une brêle en combat...

Je me redresse et m'avance d'un pas rapide vers l'échelle pour atterrir dans les pièces habitables. Je descends les couloirs gardant mon hachoir en main et ensuite descend la seconde échelle pour atterrir dans la prairie.

J'avance pas à pas vers la donzelle, observant les alentours me méfiant d'une quelconque embuscade puis arrive vers celle ci, pointant mon hachoir vers son cou.


_ Salut, t'es qui et qu'est ce tu viens foutre par ici?


Lun 4 Avr - 18:03 (2011)
Prophète
Les habitants du Barrage

Hors ligne

Inscrit le: 18 Fév 2011
Messages: 129

Message Au pied du mur Répondre en citant
Prophète observait la scène du haut du Barrage, lorsqu'il aperçu un autre homme, juste au moment ou Victor arrivait en bas.

"Victor! Fais gaffes, j'en vois un deuxième!"

Au moment où il disait cela, une troisième ombre massive apparut. Mais le Prophète la reconnut rapidement, Mordecaï venait lui aussi d'arriver.

_________________
"Dieux a crée l'homme à son image, violent."

Lun 4 Avr - 18:58 (2011)
Sillana
Les habitants du Barrage

Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2011
Messages: 2

Message Au pied du mur Répondre en citant
Sillana était arrivée devant un immense barrage. Une construction qui datait d'avant le crash, elle était contente, depuis la sortie de son bunker elle n'avait rien croisé qui semblait encore debout et dater d'avant le crash.

L'homme habillé de bleu se mit a crier:
"Qui va là?"

Elle allait répondre mais un autre homme se mit en route vers elle. Pendant ce temps du bruit derrière elle la fit se retourner, un premier type, puis un deuxième. Le coin redoublait d'activité, on croisait rarement des gens de la ou elle venait plus au sud est, a part quelques zombies qu'elle n'avait pas eu envie de rencontrer.

Les deux types passent et le mec du barrage arrive enfin à son niveau mais au lieu d'une accolade pour lui dire bonjour c'est son vieux hachoir miteux remplis de maladies qu'il vient placer tout près de son visage avant de se mettre a poser des questions.

_Salut, t'es qui et qu'est ce tu viens foutre par ici?

*Petit laps de temps pendant lequel Sillana observe les allentours, puis l'homme qu'elle a en face de lui. Il doit avoir une bonne raison pour menacer comme ça une femme qu'il ne connait pas désarmée, surement la peur.*


Ben dis donc, me dis pas qu'une gringalette comme moi te fiche les frousses. Tu vas commencer par baisser ton arme, je ne suis une menace pour personne. Regarde moi bien, si jamais j'essaye quelque chose de louche, vous me brisez les os en moins de deux secondes, donc t'en fait pas.

Je suis Sillana. Je cherche un endroit ou me reposer, et plus si affinité. Et quand je dis plus je parle pas de ce que tu vas t'imaginer, vous etes tous les memes... Non je parle de me joindre a un groupe.

Alors, tu me laisses passer le peureux, j'ai mal aux jambes, ça fait des jours que je marche.



Lun 4 Avr - 23:49 (2011)
Victor Collin
Les habitants du Barrage

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2011
Messages: 93

Message Au pied du mur Répondre en citant
Je hausse un sourcil. Cette fille là, elle a pas froid aux yeux. Ho que non. C'est avec un sourire au visage que je l'écoute. Elle me plait cette nana là. Dans le genre grande gueule, même devant le danger. On dirait moi, en fait ouais. C'est moi au féminin. Bien que j'me paye pas des lunettes comme ça sur la gueule.

Un léger rire se fait entendre à la fin de son discours. Visiblement, je suis content. Content de voir qu'il y en avait qui avait des couilles là où normalement, ça ne devrait pas être le cas. Content de voir enfin une gonzesse, une vraie. Cependant je reprends mon air sérieux et impassible. Son p'tit truc ça marche pas avec moi. Je suis loin d'être un peureux, et je me méfie de tout. D'elle, des gus derrière bien que je reconnais Mordecaï d'un bref regard.

Je décide alors de refoutre mon hachoir entre ma ceinture et mon froc puis je croise les bras, la toisant du regard.


_ D'où t'as cru que j'étais peureux, gamine? Ici, t'as pas l'air de comprendre, faut s'méfier d'tout. Surtout d'une femme sans arme. Généralement, c'est qu'il y a une troupe de connard autour prêt à se ramener de leur embuscade, vu?

Sillana hein. Victor Collin, le chef de la sécu'. Là haut, l'vieux avec son chèche, c'est l'Prophète. Une espèce de leader sans vraiment en être un. Ici, on a tous notre mot à dire. Y a qu'un seul truc, me fait pas chier où j'te botte le cul jusqu'au désert.

Alors , tu veux t'ramener ici? Bien. Tu viens d'où? Et aussi, et surtout, si tu t'ramènes, tu fais comme tout l'monde, tu bosses. Les fénéants, on aime pas ça.

Je me tais un instant, puis j'pense au jugg'. Je relève la tête vers elle et d'un sourire en coin.

_ Tu connais l'jugger? Tu pourrais nous être utile... Sinon, tu sais faire quoi? Chasser? Bricoler? Récolter d'la flotte?


Mar 5 Avr - 00:21 (2011)
Sillana
Les habitants du Barrage

Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2011
Messages: 2

Message Au pied du mur Répondre en citant
edit: petit probleme sur votre forum je crois, je viens de poster mon pavé et la... Un tas d'écriture de code bizarre qui remplace tout mon texte. Je le réécrirai demain je pense, désolé il se fait tard. (j'éditerai ce post)


Mar 5 Avr - 01:29 (2011)
Prophète
Les habitants du Barrage

Hors ligne

Inscrit le: 18 Fév 2011
Messages: 129

Message Au pied du mur Répondre en citant
[H.R.P : petit plugin firefox très utile dans ce genre de cas : http://lazarus-form-recovery.softonic.fr/

Ça permet de récupérer tous ce qu'on tape sur internet.]

_________________
"Dieux a crée l'homme à son image, violent."

Mar 5 Avr - 01:35 (2011)
Andy
Invité

Hors ligne




Message Au pied du mur Répondre en citant
Jamais, se dit-il, il n'avait eu l'occasion de voir pareil structure de la place d'où il se trouvait. Au pied, juste là, comme si tout cela fut simplement naturel.
La barrage imposait toute sa stature démesurée à l'ensemble de cette partie de la vallée. Il semblait giser là comme un géant un peu désabusé qui se demanderait ce qu'il pouvait bien fiche ici.

A son sommet, là haut, très haut, se devinait une silhouette telle une apparition absurde tant elle était démesurément petite vu d'en bas, de tout en bas. Quelque chose comme, comment dire? oui, comme une fourmi bleue ou verte, peut-être enrubannée et enturbannée pour on ne sait trop pour quelle occasion.

Là haut, l'individu parla mais d'ici, en bas, l'on ne percevait qu'à peine le sens de ses propos tant ils étaient inaudibles.
Andy, scruta aux alentours pour tenter de repérer celui, ou celle à qui il s'adressait. Là, bas, sur sa gauche, il devina deux individus, vraisemblablement un homme et une femme qui s'entretenaient. Il s'approcha, tant piqué de curiosité que ralentit par la prudence puis considérant qu'il n'avait pas véritablement le choix, fit connaître sa présence aux étrangers par un simple:

"Hum...je suppose que vous n'attendez pas le train non plus..." 


Mar 5 Avr - 22:05 (2011)
Victor Collin
Les habitants du Barrage

Hors ligne

Inscrit le: 19 Fév 2011
Messages: 93

Message Au pied du mur Répondre en citant
Je tourne la tête vers le second paumé qui se ramène. Encore un clochard qui sort dont ne sait où pour faire on ne sait quoi. En tout cas il est ici et a l'air pas vraiment rassuré de ce qu'il voit. Je me tourne complètement vers lui.

_ Et j'suppose que t'as l'air aussi paumé que les autres. T'vois une gare par ici? Moi j'en vois pas. T'es qui? Tu fous quoi ici?

Je croise les bras et je le toise du regard.


Mar 5 Avr - 22:30 (2011)
Contenu Sponsorisé






Message Au pied du mur

Aujourd’hui à 21:07 (2018)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Les apôtres de la flamme Index du Forum » Le premier contact » Rencontre fortuite Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Music Lyrics.Traduction par : phpBB-fr.com